Accueil » Annulations de concerts à Dakar : Des fans déçus et des promoteurs face à des pertes financières

Annulations de concerts à Dakar : Des fans déçus et des promoteurs face à des pertes financières

par Aicha
Annulations de concerts à Dakar soleil.sn

Ce mois de décembre, habituellement animé par des concerts de renom à Dakar, laisse les fans dans la déception. Des annulations récentes, notamment celles de Maître Gims et Ninho, ont créé un vide artistique, laissant également les producteurs face à des défis financiers importants.

Les raisons derrière les annulations

Pour Ninho, l’annulation de son concert est le résultat d’une rupture de collaboration entre «Guichet.com» et «Pbe Events». Abdoul Sall, Directeur régional de Guichet.com, a expliqué que des divergences insurmontables dans la vision et les attentes de la collaboration ont conduit à cette décision, visant à maintenir des normes élevées de qualité de service et d’intégrité.

En ce qui concerne le concert de Maître Gims, «Rakhou Prod» a souligné que des niveaux de qualité logistique et organisationnelle spécifiques sont nécessaires pour un événement de cette envergure.

Les conséquences financières pour les organisateurs

Alors que les fans expriment leur tristesse, les organisateurs font face à la panique. Lorsqu’une annulation est officialisée, les producteurs sont tenus de rembourser intégralement le montant du billet, devenant ainsi les grands-perdants de ces situations contractuelles rompues.

Les défis financiers et les risques associés

Mamadou Shaheim Diop, Pdg de «Shaheim chamber», partage son expérience amère avec l’annulation d’événements culturels. Il souligne que les annulations surviennent souvent au dernier moment, après avoir engagé des budgets importants pour la communication. Les pertes financières sont exacerbées par le fait que certains sponsors ne respectent pas leurs engagements après une annulation, créant ainsi des risques financiers considérables pour les producteurs.

Le manque de soutien du ministère de la Culture

Les promoteurs, selon M. Diop, souffrent énormément, et il déplore le manque de soutien du ministère de la Culture. L’absence d’intervention et de suivi de la part des autorités rend la situation encore plus difficile pour les organisateurs d’événements culturels à Dakar.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.