Accueil » Attaque dans un Lycée du Nord de la France

Attaque dans un Lycée du Nord de la France

par Aicha

Ce vendredi, un homme a perpétré une attaque violente dans un lycée d’Arras, au nord de la France, tuant un enseignant et blessant gravement deux autres personnes. Cette tragédie survient dans un contexte marqué par la crainte de l’importation du conflit entre Israël et le Hamas en France, et cela presque trois ans jour pour jour après l’assassinat de Samuel Paty.

Attaque Meurtrière au Lycée d’Arras

Un individu armé d’un couteau a tué un professeur et a grièvement blessé deux personnes le vendredi 13 octobre dans un lycée d’Arras, situé dans le nord de la France, selon des sources de la préfecture et de la police. Il a été signalé qu’il aurait crié « Allah Akbar » lors de l’attaque.

Parmi les victimes, on compte un agent de sécurité qui a été frappé de plusieurs coups de couteau, ainsi qu’un enseignant, d’après une autre source policière. Il est à noter qu’aucun élève n’a été blessé, selon une première source policière. Suite à l’attaque, les élèves et le personnel du lycée ont été mis en confinement.

L’Assaillant Appréhendé et Connexion avec la Radicalisation

La police a rapidement appréhendé l’auteur présumé des faits, un homme prénommé Mohammed M., âgé de 20 ans et d’origine tchétchène, qui était fiché pour radicalisation, selon des sources policières. De plus, son frère a été interpellé à proximité d’un autre établissement scolaire, bien qu’il n’ait pas été en possession d’une arme, d’après une autre source policière.

L’individu à l’origine de l’attaque était sous surveillance active de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et avait été contrôlé la veille sans qu’aucune infraction puisse lui être reprochée, a déclaré une source du renseignement. L’un de ses frères avait été arrêté par la DGSI à l’été 2019 dans le cadre d’un projet d’attentat déjoué, suivi d’actes d’apologie du terrorisme, et avait été incarcéré.

Réaction du Gouvernement et du Parlement

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a été saisi de l’affaire, et les enquêtes ont été ouvertes pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste. Les enquêtes sont placées sous la responsabilité de la sous-direction antiterroriste de la direction nationale de la police judiciaire (Sdat), de la direction nationale de la police judiciaire (DNPJ), et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Présence du Président Macron et Commémoration de Samuel Paty

Le président français, Emmanuel Macron, s’est rendu à Arras peu avant 15 heures pour exprimer son soutien face à cette tragédie. En signe de solidarité, l’Assemblée nationale a suspendu ses travaux en matinée et observé une minute de silence au début de l’après-midi.

Ces événements surviennent presque trois ans après l’assassinat de Samuel Paty, un enseignant décapité en octobre 2020 près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine. Il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors de leçons sur la liberté d’expression. L’assaillant, âgé de 18 ans et d’origine tchétchène, avait été abattu par la police.

Renforcement de la Sécurité Scolaire Demandé

Le ministre de l’Éducation, Gabriel Attal, a exhorté les recteurs d’académies à prendre des mesures immédiates pour renforcer la sécurité dans tous les établissements scolaires. Le ministère de l’Intérieur a également appelé à une vigilance renforcée dans l’ensemble des écoles.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.