Accueil » Consommation de Drogues en Prison : Les Chiffres Révélés

Consommation de Drogues en Prison : Les Chiffres Révélés

par Aicha
Consommation de Drogues en Prison

Une étude réalisée par l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) montre que l’usage du cannabis est très répandu en prison : un détenu sur quatre affirme en fumer tous les jours. C’est la première fois qu’une enquête de ce genre est réalisée à l’échelle de la France.

L’Enquête ESSPRI

L’enquête sur la santé et les substances en prison (ESSPRI) a été menée d’avril à juin 2023 sur un échantillon de 1.094 hommes détenus depuis plus de trois mois et âgés d’au moins 18 ans. Les détenus ont été interrogés sur leur consommation de sept substances psychoactives : tabac, alcool, cannabis, cocaïne, crack, MDMA et héroïne.

Des Chiffres Alarmants

Près de quatre détenus sur cinq (77%) ont déjà consommé au moins une fois l’une de ces substances pendant leur détention. Le cannabis, le tabac et l’alcool sont les substances les plus consommées quotidiennement en prison, tandis que c’est le tabac, l’alcool et le cannabis dans la population générale.

Prévalence de l’Usage du Cannabis

La moitié des détenus (49%) ont déjà consommé du cannabis en prison, quelle que soit la durée de leur peine. 39% en consomment au moins une fois par mois, 34% au moins une fois par semaine et 26% tous les jours.

Consommation Antérieure à l’Incarcération

La plupart des détenus qui consomment des drogues en prison avaient déjà des habitudes de consommation avant leur incarcération.

Accessibilité du Cannabis et de l’Alcool

Les détenus estiment que le cannabis est plus accessible que l’alcool en prison. Les bouteilles d’alcool, plus grandes et indivisibles, sont souvent citées comme raison de cette différence.

Moyens d’Introduire des Drogues en Prison

Les détenus ont recours à divers moyens pour faire entrer des drogues en prison, comme les projections au-dessus des murs, les livraisons par drones, la transmission par les visiteurs, le courrier ou les membres du personnel en échange d’une rémunération.

Perspectives Futures

Une deuxième partie de l’étude est prévue pour 2025, incluant les femmes détenues et les détenus en Outre-mer.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.