Accueil » Crise Immobilière à Dakar : La Propriété devient un Luxe Inaccessible

Crise Immobilière à Dakar : La Propriété devient un Luxe Inaccessible

par Aicha

Au cours des dernières années, la capitale sénégalaise a été le théâtre d’une expansion immobilière excluant progressivement les classes populaires. Une enquête du journal « Le Monde » révèle que dans les quartiers centraux de Dakar, les prix des bâtiments F4 varient entre 150 millions et 273 millions de F CFA.

Évolution Démographique et Urbaine

Avec plus de quatre millions d’habitants concentrés à Dakar, une ville en constante évolution, les maisons traditionnelles cèdent la place à des immeubles, impactant directement l’accessibilité aux logements.

Propriété et Revenus à Dakar

Malgré le fait que deux Sénégalais sur trois sont propriétaires à l’échelle nationale, seulement 46% le sont à Dakar. La grande majorité, soit 97%, évolue dans le secteur informel sans revenu fixe. Seuls 18% possèdent un compte bancaire, limitant ainsi leur capacité à contracter des emprunts bancaires.

Inaccessibilité pour la Classe Populaire

Le prix moyen d’un appartement F4 à Dakar est devenu inaccessible pour la classe populaire. Par exemple, sur le Plateau, il faut débourser environ 273 millions de F CFA, 250 millions sur la Pointe des Almadies et 150 millions à Sacré-Cœur, ces prix ayant doublé depuis 2017 dans les quartiers centraux.

Foncier et Périphérie

Dans les quartiers périphériques, les prix sont relativement moins élevés, avec environ 50 millions de F CFA à Rufisque, 40 millions à Diamniadio, et environ 21 millions vers Sangalkam et Bambilor. La raison principale réside dans le coût élevé du foncier, multiplié par trois depuis le début des années 2000.

Problèmes de Propriété dans la Périphérie

Selon « Le Monde », 95% des terrains dans la périphérie de Dakar appartiennent au Domaine national, les rendant inconstructibles. L’État n’accorde que de manière limitée des titres de propriété dans cette région.

Achats Immobiliers : Influence Étrangère

Environ 30% des acheteurs immobiliers sont des étrangers, comprenant des Ivoiriens, des Nigérians, des Maliens et des Guinéens cherchant des opportunités d’investissement. Les Sénégalais de la diaspora représentent 10 à 15% des acheteurs, selon Mamadou Mbaye, président de la Fédération des agences et des courtiers immobiliers du Sénégal (Facis).

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.