Accueil » Défi persistant des incendies dans les marchés sénégalais

Défi persistant des incendies dans les marchés sénégalais

par Aicha
Défi persistant des incendies dans les marchés sénégalais soleil.sn

Le problème des incendies dans les marchés publics prend de l’ampleur depuis plusieurs années au Sénégal, en particulier à Kaolack et Ziguinchor.

Conséquences dévastatrices sur les marchés centraux

Bien que moins évident dans les marchés périphériques, cette problématique prend de l’ampleur chaque année dans les endroits de grande affluence, entraînant d’énormes pertes en marchandises, en équipements et en infrastructures, souvent estimées à des centaines de millions, voire des milliards de francs CFA.

Inquiétudes à Kaolack

À Kaolack, entre le marché central et le marché « Zinc », dix incendies ont été enregistrés en deux ans. Cette situation préoccupante suscite émotions, interrogations et désolation parmi les acteurs du commerce et les habitants qui fréquentent ces marchés quotidiennement.

Interrogations sur les causes

À chaque incendie survenu dans un marché du pays, les installations électriques sont souvent pointées du doigt, principalement en raison de branchements clandestins. Cependant, des études préalables suggèrent que ces incendies pourraient être délibérément provoqués par des commerçants eux-mêmes, cherchant à tirer profit des assurances ou du soutien de l’État.

Heures stratégiques des incendies

Les incendies dans les marchés surviennent principalement la nuit, suggérant une planification délibérée. Certains commerçants, en difficulté financière, choisiraient délibérément de mettre le feu à leurs biens pour obtenir des indemnisations ultérieures ou un soutien financier.

Programme de reconstruction

La reconstruction des marchés est une priorité gouvernementale visant à moderniser ces espaces publics et à garantir sécurité et confort. Cependant, les commerçants s’opposent souvent à quitter temporairement les sites pendant la reconstruction, craignant des pertes financières et des changements de tarifs de location.

Situation paradoxale

Lorsqu’un marché brûle, les commerçants préfèrent entreprendre des reconstructions partielles à leurs propres frais, plutôt que d’accepter des propositions externes. Cette situation crée un paradoxe dans le processus de reconstruction.

Fréquence des incendies à Ziguinchor

La récurrence des incendies dans les marchés de Ziguinchor pose un défi majeur. Les installations électriques anarchiques, l’occupation désordonnée des marchés et l’absence de mesures de sécurité contribuent à cette problématique.

Problèmes structurels

Les marchés Tillène et Saint Maure ont connu des incendies au cours des quatre dernières années. Les autorités peinent à dégager les marchés, et les commerçants s’inquiètent des nouveaux tarifs de location et des pertes potentielles.

Appel à des solutions modernes

La construction de marchés modernes est proposée comme solution préventive pour lutter contre la récurrence des incendies à Ziguinchor, entraînant d’importantes pertes financières. Après l’incendie au marché Boucotte, les pertes sont estimées à près d’un milliard de francs CFA, soulignant l’urgence d’une action.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.