Accueil » Des établissements privés de Thiès sommés de fermer leurs portes pour absence d’autorisations

Des établissements privés de Thiès sommés de fermer leurs portes pour absence d’autorisations

par Cheikh
privés de Thiès sommés de fermer leurs portes-soleil.sn

À la suite d’un audit des établissements privés de formation professionnelle de Thiès, plusieurs écoles ont été contraintes de cesser leurs activités en raison du défaut d’autorisation. En outre, leur niveau de performance a été jugé insatisfaisant.

450 écoles sous examen

Au total, 450 écoles privées de formation professionnelle ont été soumises à un examen minutieux dans la région de Thiès. Selon Momo Niang, de nombreux critères liés à la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ont été évalués. « Nous avons constaté que certaines écoles possédaient des autorisations, mais ne parvenaient pas à atteindre des niveaux de performance acceptables.

Une décision a été prise, leur accordant un délai de six mois pour améliorer leurs performances. Cependant, d’autres établissements n’ont aucune autorisation et leur niveau de performance est très faible. Nous avons pris la décision de les orienter vers une fermeture. Il n’y a aucune distinction entre les apprenants du secteur privé et public, car tous les apprenants sont des citoyens sénégalais », déclare le responsable de la Division formation privée du ministère de la Formation professionnelle lors d’une entrevue sur RFM.

Des progrès à réaliser à thiès

Selon Ibrahim Diop, inspecteur de spécialité à l’Inspection d’académie, les résultats à Thiès sont globalement acceptables. Cependant, il estime qu’il reste encore beaucoup à accomplir. La majorité des établissements affiche un taux de réussite supérieur à 60 %, ce qui est considéré comme satisfaisant.

Les écoles dont le taux de réussite dépasse les 80 % doivent recevoir un encadrement spécifique en vue de l’obtention d’une autorisation définitive pour opérer. Il souligne que toute décision de fermeture d’établissement est prise à contrecœur. Thiès et Dakar représentent ensemble plus de 110 % de l’offre de formation professionnelle privée. En conséquence, des ressources humaines supplémentaires seront mobilisées pour mieux soutenir ces établissements.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.