Accueil » Dialogue Impossible : Position Ferme du Pastef et Accusations de Violence contre le Gouvernement

Dialogue Impossible : Position Ferme du Pastef et Accusations de Violence contre le Gouvernement

par Aicha
Ousmane Sonko et Macky Sall - Soleil.sn

Selon des sources confidentielles, Ousmane Sonko serait en pourparlers avec le président Macky Sall. Lors d’une intervention devant le « Jury du Dimanche », Guy Marius Sagna a affirmé que Macky Sall cherchait depuis plusieurs semaines à obtenir l’approbation de Sonko, actuellement détenu de manière arbitraire et injuste, pour reporter l’élection présidentielle. Il a réitéré ses propos, soulignant que c’était la vérité, sans équivoque.

Les Dessous des Manœuvres Politiques

D’après Guy Marius Sagna, Macky Sall aurait tenté de contacter Ousmane Sonko depuis plusieurs semaines dans le but de retarder le scrutin présidentiel, cherchant ainsi à obtenir son soutien. Cette tentative de négociation a été mise en lumière par Sagna lui-même, soulignant ainsi les manœuvres politiques en cours.

Le Pastef face à la Proposition de Dialogue

Interrogé sur la possibilité d’un dialogue entre le Pastef et le président Sall dans ces circonstances, Guy Marius Sagna est catégorique : le parti ne participera qu’à une seule chose, défendre intransigeamment la Constitution. Il réaffirme la position du Pastef selon laquelle Macky Sall est devenu un « putschiste constitutionnel » et qu’ils ne toléreront pas un seul jour de plus au-delà du 2 avril 2024.

Dénonciations Concernant les Violences et les Abus

Évoquant les récents affrontements ayant causé trois morts, Guy Marius Sagna accuse Macky Sall d’avoir donné carte blanche aux forces de l’ordre pour réprimer violemment les manifestations. Il souligne l’absence d’enquêtes et de sanctions concernant les décès survenus au cours des dernières années, interprétant cela comme une autorisation tacite de violence contre les manifestants.

Impunité et Abus de Pouvoir

Sagna affirme que depuis 2011, aucune véritable enquête n’a été menée sur les cas de décès liés aux manifestations, ce qui, selon lui, indique un encouragement délibéré de la part de Macky Sall envers les forces de l’ordre à user de la violence. Il accuse le président de garantir l’impunité à ceux qui commettent des abus au sein des forces de sécurité, dans le but de maintenir leur loyauté envers lui, quelles que soient leurs actions.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.