Accueil » Guerre Israël-Gaza : des experts de l’ONU réclament des enquêtes urgentes sur les crimes de guerre

Guerre Israël-Gaza : des experts de l’ONU réclament des enquêtes urgentes sur les crimes de guerre

par Cheikh
Israël-Gaza-soleil.sn

Lundi, des experts des droits humains de l’ONU ont requis l’ouverture immédiate d’enquêtes indépendantes concernant les « allégations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité » impliquant toutes les parties depuis l’attaque lancée par le Hamas le 7 octobre en Israël.

Morris Tidball-Binz, rapporteur spécial de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, et Alice Jill Edwards, rapporteuse spéciale sur la torture, ont souligné dans un communiqué l’impératif de mener des enquêtes rapides, transparentes et impartiales.

Il est essentiel de noter que bien que mandatés par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ces experts ne parlent pas au nom de l’organisation.

Dans leur déclaration, M. Tidball-Binz et Mme Jill Edwards ont insisté sur la nécessité d’accorder aux enquêteurs indépendants les ressources, le support et l’accès essentiels pour mener des enquêtes approfondies, impartiales et rapides concernant les allégations de crimes perpétrés par toutes les factions engagées dans le conflit.

Ils ont souligné le devoir juridique fondamental d’enquêter sur les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, une obligation qui demeure même alors que la trêve à Gaza approche de son terme potentiel.

Après sept semaines de ripostes aux bombardements israéliens, la bande de Gaza se retrouve dans un état de siège et de dévastation, conséquence de l’attaque sanglante du Hamas contre Israël le 7 octobre. Les autorités israéliennes rapportent que durant cet événement, environ 1 200 personnes, principalement des civils, ont perdu la vie.

Selon les données de l’armée israélienne, environ 240 personnes ont été prises en otage par le Hamas lors de cette attaque. Depuis vendredi, une quarantaine d’otages ont été libérés en échange de la libération des prisonniers prisonniers détenus en Israël.

Israël a juré de « supprimer » le Hamas en représailles à l’attaque du 7 octobre. La bande de Gaza déplore la perte de 14 854 vies, dont 6 150 étaient des mineurs, suite aux frappes israéliennes, selon les statistiques du gouvernement du Hamas.

Les deux rapporteurs de l’ONU exhortent la communauté internationale à garantir que tous les responsables des violations les plus graves des droits humains, notamment ceux occupant des postes de commandement, soient traduits en justice sans délai.

Ils ont également précisé que les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité ne prescrivent pas et relèvent de la compétence universelle.

Enfin, ils ont encouragé tous les États à jouer un rôle actif en identifiant les principaux suspects présumés et en contribuant à faciliter les procès par le biais du principe d’entraide judiciaire.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.