Accueil » Justice Électorale en Péril : Le Professeur Sidy Alpha Ndiaye Sonne l’Alarme

Justice Électorale en Péril : Le Professeur Sidy Alpha Ndiaye Sonne l’Alarme

par Aicha

Au cœur de l’agitation politique au Sénégal, une lettre poignante du Professeur Sidy Alpha Ndiaye résonne comme un cri de vérité au milieu de l’incertitude. Cette autorité universitaire émérite jette une lumière inquiétante sur la légalité entourant la candidature d’Ousmane Sonko, soulevant des questions cruciales sur la primauté du droit dans le pays.

Une Dénonciation Sans Équivoque de l’Injustice Électorale

Le Professeur Ndiaye, agrégé de droit public émérite, n’hésite pas à souligner la légitimité incontestable du dossier de candidature de Sonko. Dans un appel retentissant, il exhorte le Conseil constitutionnel à examiner attentivement les preuves présentées, dénonçant des violations flagrantes des lois électorales. La mise en garde est claire : toute décision contraire serait un présage funeste pour les droits légaux au Sénégal, ouvrant la voie au banditisme politique et administratif.

Défense du Dossier de Candidature de Sonko

Le professeur met en avant l’utilisation de documents notariés conformément à une jurisprudence récente pour pallier les lacunes administratives du dossier de candidature de Sonko. Il rejette toute responsabilité de Sonko pour les fautes administratives, soulignant la violation manifeste des lois électorales et organiques par l’Administration électorale.

Sonnette d’Alarme pour la Liberté de Candidature

L’appel du professeur résonne comme une sonnette d’alarme contre toute tentative de priver un candidat de sa liberté de candidature. Il insiste sur le caractère immédiatement exécutoire d’une décision de justice du Tribunal d’Instance de Dakar, soulignant que priver Sonko de ses droits constituerait une atteinte grave aux lois et aux droits fondamentaux.

Références Juridiques Pertinentes et Dernière Décision du Conseil Constitutionnel

Le Professeur Ndiaye rappelle habilement une décision récente du Conseil constitutionnel, mettant en lumière la valeur équivalente d’un procès-verbal d’huissier en l’absence de documents administratifs requis, pourvu que le requérant ait effectué les démarches nécessaires.

En conclusion, cette lettre est un appel sincère pour la justice électorale, rappelant l’importance du respect des droits civils et politiques dans un contexte politique tendu au Sénégal.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.