Accueil » Le Baptême du Feu Littéraire de Dado Touré : « Les Liens Maudits »

Le Baptême du Feu Littéraire de Dado Touré : « Les Liens Maudits »

par Aicha

Dado Touré, une étudiante de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, a fait son entrée dans le monde de l’écriture avec « Les liens maudits ». Cette première œuvre a vu le jour le 24 décembre 2022, mais il a fallu attendre octobre 2023 pour que sa promotion commence. Le samedi 21 octobre, dans la cité religieuse de Tivaouane, l’auteur a présenté son ouvrage.

Un cri contre l’injustice

Le roman « Les liens maudits », publié par Fama éditions, constitue un cri contre les abus envers les femmes. Dado Touré explore divers thèmes liés à l’injustice et aux violences subies par les femmes. L’ouvrage raconte deux histoires de viols impliquant une mère et sa fille, unies par un destin tragique. Cette double intrigue éveille à la fois la compassion et l’indignation du lecteur. Outre le viol, le livre aborde également la virginité, l’amour et l’amitié, avec Saly et sa mère Niania comme protagonistes. Inspiré de faits réels, « Les liens maudits » dépeint de nombreuses injustices à travers ces personnages, servant de plaidoyer en faveur des femmes au Sénégal.

Lutte pour l’édition

Après deux mois de réflexion et d’écriture, Dado Touré a rencontré de nombreux obstacles pour éditer son premier livre. Sa première tentative avec une maison d’édition s’est soldée par une déception, la poussant presque à abandonner son manuscrit. Heureusement, son professeur de français à l’Université Gaston Berger l’a mise en contact avec Fama éditions, dirigé par Moustapha Ndéné Ndiaye. En seulement quatre mois, son premier roman a vu le jour, sans encombres.

Un combat pour les jeunes auteurs

Dado Touré souligne que l’édition est un défi majeur pour les jeunes écrivains au Sénégal. Cela exige des ressources financières considérables, de la patience et du courage. Face à ces difficultés, elle envisage de créer une association d’écrivains à Tivaouane pour soutenir les jeunes talents de la cité religieuse de Seydi El Malick Sy. Malgré ces obstacles, elle promet à ses lecteurs un deuxième roman dans deux ans, si Dieu le veut.

Soutien à la littérature locale

Selon l’auteur de « Les liens maudits », de jeunes écrivains à Tivaouane aspirent à contribuer à la littérature, mais ils ont besoin de soutien pour promouvoir la lecture et l’écriture. Lors de la cérémonie de dédicace, Dado Touré a exprimé le souhait d’organiser des séances de lecture dans les écoles pour encourager les élèves à redécouvrir le plaisir de lire, alors que l’on constate que les jeunes lisent de moins en moins.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.