Accueil » Le capitaine Ibrahim Traoré à l’œuvre : un don de sang pour dissiper les craintes après l’explosion

Le capitaine Ibrahim Traoré à l’œuvre : un don de sang pour dissiper les craintes après l’explosion

par Cheikh

Le capitaine Ibrahim Traoré, chef du gouvernement militaire du Burkina Faso, est apparu à la télévision nationale vendredi, participant à une collecte de sang à Ouagadougou. Cela survient après deux jours d’incertitude provoqués par la chute d’un obus dans la cour de la télévision publique, à proximité de la présidence.

Après cet « incident de tir », comme l’a décrit la télévision d’État burkinabè (RTB), le capitaine Traoré n’avait fait aucune déclaration publique.

Mais vendredi midi, lors d’un reportage de la RTB, il a été vu souriant, donnant son sang au palais présidentiel de Koulouba pour marquer la Journée mondiale du don de sang, célébrée chaque année le 14 juin.

« Qui ne serait pas fier de savoir que son sang peut sauver des vies ? », a-t-il affirmé.

Dans un message sur le réseau social X, il a encouragé les jeunes du Burkina Faso à suivre son exemple et a félicité les professionnels de la santé pour leur travail.

De nombreuses personnes sur les réseaux sociaux s’étaient interrogées sur son silence après l’incident de mercredi, qui avait causé des blessures légères à deux personnes, selon la RTB.

Une source diplomatique en Afrique a confié qu’il avait été temporairement évacué de la capitale pour des raisons de sécurité.

Mercredi, une source sécuritaire avait expliqué à l’AFP qu’il s’agissait d’un tir accidentel provenant de la présidence, qui avait atterri dans la cour de la télévision.

Déjà à la mi-mai, des coups de feu avaient été entendus près du palais présidentiel, précédant un rassemblement de plusieurs centaines de personnes soutenant le gouvernement en place.

L’agence d’information du Burkina (AIB) a rapporté que la garde présidentielle avait tiré sur un homme qui tentait d’attaquer une sentinelle au palais présidentiel de Koulouba avant de prendre la fuite.

En septembre 2023, des tirs avaient aussi été entendus près de la présidence, ce qui a entraîné un renforcement des mesures de sécurité dans la zone.

Le Burkina Faso est actuellement gouverné par un régime militaire, dirigé par le capitaine Ibrahim Traoré, qui a pris le pouvoir après un coup d’État en septembre 2022, le deuxième coup d’État de l’année.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.