Accueil » Le Sénégal réceptionne son premier navire de guerre lance-missiles contre « les attaques aériennes »

Le Sénégal réceptionne son premier navire de guerre lance-missiles contre « les attaques aériennes »

par Sophie

Ce vendredi, le Sénégal a réceptionné son premier navire de guerre lance-missiles, doté d’une caractéristique unique qui lui permet de mener des opérations en profondeur tout en étant capable de « traiter les attaques aériennes ».

Capacités avancées du navire et rôle du capitaine Ly

Le capitaine de frégate Youssou Ly, membre de la marine nationale, a expliqué que les armes et le matériel à leur disposition leur permettent désormais de cibler des attaques aériennes. Les matériaux acquis, tels que les canaux, leur offrent une plus grande portée de tir et une capacité opérationnelle en profondeur. Le capitaine Ly a également précisé que le navire dispose de missiles capables de traiter à la fois les menaces en surface et les menaces aériennes, ainsi que de canaux de petit calibre pour protéger le navire dans des situations proches.

Capacités supplémentaires du navire et contrôle de zone

Le nouveau navire de guerre dispose de capacités lui permettant de prendre le contrôle d’une zone donnée. Il est conçu pour surveiller, obtenir des renseignements et agir si nécessaire. Le capitaine Ly a souligné qu’il est important de connaître ce qui se passe dans cette zone, d’écouter les communications, d’observer les activités et d’obtenir des informations pour intervenir en cas de besoin.

Caractéristiques techniques et autonomie du navire

Le navire, mis en mer en 2021 et mis en service le 2 juin, mesure 63 mètres de long et 9,50 mètres de large. Il a un tirant d’eau de 3,2 mètres et un tirant d’air de 22 mètres. Son déplacement est d’environ 680 tonnes et il peut transporter jusqu’à 103 000 litres de gazole. En termes d’autonomie, le navire peut opérer en continu pendant 21 jours grâce à son approvisionnement en eau et en vivres.

Engagement en faveur de l’environnement

Le commandant du navire a souligné que ce nouveau navire de guerre est précurseur dans la lutte contre le changement climatique. Il dispose d’une propulsion hybride, ce qui lui permet d’utiliser à la fois l’électricité et le diesel. Le mode électrique est privilégié pour des vitesses lentes et une empreinte environnementale réduite, tandis que le diesel est utilisé pour des vitesses plus élevées, atteignant jusqu’à 21 km/h.

Composition de l’équipage et missions du navire

L’équipage du navire est composé de 37 personnes, dont 24 sous-officiers mariniers, 8 membres d’équipage et 5 officiers, dont 3 femmes. Le commandant Ly a assuré que le navire serait chargé des missions classiques de défense territoriale en mer, ainsi que des missions de service public, de sauvetage en mer, de contrôle des données et de surveillance.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.