Accueil » Prêtre Attaqué sur l’Autoroute : Le Témoignage de Père Jean-François Diagne

Prêtre Attaqué sur l’Autoroute : Le Témoignage de Père Jean-François Diagne

par Aicha
Le Témoignage de Père Jean-François Diagne

On a beaucoup vu sa photo dans les médias et sur les réseaux sociaux. La main en plâtre, un doigt et une épaule bandés, des tâches de sang sur son pantalon, et un regard rempli de tristesse. Ce missionnaire sénégalais, en poste à la Maison provinciale en Espagne, a été sauvagement agressé lors de son passage au Sénégal. L’attaque s’est produite à l’entrée de l’Autoroute à péage. Son assaillant lui a infligé de graves blessures et lui a volé une pochette contenant des documents et de l’argent. Il raconte son calvaire  dans la presse.

La Voiture en Panne

«L’incident est survenu juste après ma visite au Service des Mines pour obtenir une nouvelle carte grise d’une voiture récemment transférée. Ensuite, je voulais rendre visite à ma grande sœur à Dalifort, donc j’ai décidé de prendre la sortie de Pikine par l’Autoroute à péage pour éviter les embouteillages de la Nationale n°1. Dès que je suis entré sur l’autoroute, la voiture a commencé à ralentir. J’ai essayé de continuer, mais elle s’est arrêtée. J’ai garé sur le côté droit pour essayer de redémarrer.»

L’Agression Violente

«Ça m’a pris environ cinq minutes. C’est alors que j’ai vu un homme s’approcher de moi avec une machette. Il a forcé la portière qui était légèrement ouverte. Il a essayé de me retenir dans la voiture, mais j’ai résisté. Il a alors tenté de m’attaquer avec la machette et j’ai essayé de lui attraper les mains. Sentant ma résistance, il a tiré la machette, déchirant mes deux mains.»

Les Blessures et le Vol

«L’assaillant était seul. Après m’avoir blessé, il a pris ma pochette posée dans la voiture. Je ne l’ai même pas remarqué tout de suite parce qu’il me demandait aussi mon téléphone. Quand j’ai ouvert le capot pour prendre la clé à roue et me défendre, il a couru de l’autre côté de l’autoroute. J’ai appelé mon mécanicien pour qu’il vienne réparer la voiture. Ensuite, je suis allé à l’hôpital général Idrissa Pouye de Grand-Yoff (ex-Cto) où j’ai été opéré. Mon tendon du doigt était sectionné, ma main gauche sérieusement atteinte et le majeur de ma main droite ouvert.»

Une Pochette Perdue

«Ma pochette contenait ma carte de résidence d’Espagne, ma carte d’identité, la carte grise de la voiture, 200 euros (130 000 F CFA) et 180 000 francs CFA. Pour le moment, je rends grâce à Dieu. Les douleurs commencent à diminuer. Les médecins m’ont prescrit des médicaments que je suis en train de prendre. Comme la main est plâtrée, je vais attendre les 21 jours prescrits par les médecins pour savoir l’évolution des choses.»

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.