Accueil » Une Mère Sénégalaise Bravant la Mer pour l’Espagne : L’histoire d’Astou Ndao

Une Mère Sénégalaise Bravant la Mer pour l’Espagne : L’histoire d’Astou Ndao

par Aicha

Astou Ndao, originaire de la région de Kaffrine, est l’une des nombreuses femmes sénégalaises qui ont entrepris un voyage périlleux pour rejoindre l’Espagne par la mer. Cependant, son parcours est différent de la plupart. En 2019, elle a pris la décision de quitter le Sénégal alors qu’elle était enceinte de 9 mois, une situation qui aurait des conséquences dramatiques.

Le Secret de son Voyage

Astou Ndao a gardé sa décision de partir en Espagne secrète de sa famille.

« Ma famille n’était pas au courant de ma décision de quitter le Sénégal. C’est en cachette que j’ai versé 350 000 Fcfa à un capitaine de pirogue établi à Joal pour voyager, alors que j’étais presqu’à terme de ma grossesse. Mais, en dépit de cette situation (grossesse avancée), tout mon souhait était de quitter le Sénégal pour vivre mieux en Espagne »

Un Accouchement en Pleine Mer

Le voyage s’est avéré encore plus compliqué que prévu .

« C’est en pleine mer que j’ai accouché au milieu des candidats. En plus de l’accouchement dans des conditions atroces, mon bébé de sexe masculin perdra la vie. Durant la délivrance, j’ai eu beaucoup de complications émaillées d’un saignement en abondance. Je n’étais assistée que par des hommes et femmes sans aucune connaissance en la matière »

Des Complications et une Santé Fragile

Astou Ndao a survécu à l’accouchement difficile, mais elle a subi de graves complications de santé. Les médecins espagnols ont attribué ces problèmes au manque de soins appropriés lors de l’accouchement en mer. Son traitement médical a été difficile, et elle a du mal à retrouver sa santé.

La Difficulté de l’Intégration en Espagne

Malgré les soins reçus en Espagne, Astou Ndao éprouve toujours des difficultés de santé. Cela l’empêche de trouver un emploi dans son nouveau pays d’accueil. Sa situation est précaire, et elle vit dans la souffrance.

Un Regret Amer

Bien qu’elle endure des conditions de vie difficiles, Astou Ndao n’a pas l’intention de retourner au Sénégal.

« Je veux bien, mais ma dignité ne me permet pas de fouler le Sénégal tant que je suis encore en vie. Et ce, pour plusieurs raisons. J’ai contracté une grossesse extra conjugale qui avait fini de faire de ma famille la risée de tout mon quartier, j’ai quitté le pays sans le consentement de mes parents, encore moins de l’homme dont je portais le bébé. Pis, dans toute cette histoire de mon émigration clandestine, c’est mon accouchement en haute mer devant des centaines de Sénégalais qui m’a marquée».

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.