Accueil » Une percée historique dans le traitement des anévrismes cérébraux à Touba

Une percée historique dans le traitement des anévrismes cérébraux à Touba

par Cheikh
traitement d'anévrisme cérébral au Sénégal-soleil.sn

L’hôpital Cheikh Ahmadoul Khadim à Touba a marqué l’histoire médicale du Sénégal après le succès de la première greffe rénale au pays, réalisée à l’hôpital militaire de Ouakam. Cette fois, la structure a été pionnière dans le traitement endovasculaire d’un anévrisme cérébral, une première au Sénégal grâce à la neuroradiologie interventionnelle. Le communiqué de l’établissement rapporte le cas d’un jeune de 30 ans habitant Touba, pour qui la chirurgie classique était impossible en raison d’un anévrisme géant de la terminaison carotidienne droite associé à une fistule carotido-caverneuse.

L’intervention a été réalisée avec l’aide de l’équipe du service de neurologie interventionnelle du CHU de Caen en France, conjointement avec l’équipe locale dirigée par le Dr Papa Ibrahima Ndiaye, chef du service de neurochirurgie de l’hôpital Cheikh Ahmadoul Khadim. Le traitement endovasculaire, une technique mini-invasive, est une alternative thérapeutique rare au Sénégal, habituellement pratiquée en Europe ou aux États-Unis, et coûte environ 23 millions, sans inclure les frais de déplacement et d’hébergement.

traitement d'anévrisme cérébral au Sénégal 2-soleil.sn

Trois patients ont été diagnostiqués à l’hôpital Cheikh Ahmadoul Khadim. Parmi eux, le jeune de 30 ans a été opéré, une jeune fille de 14 ans le sera le lendemain, tandis qu’un troisième patient de 56 ans a choisi de se faire soigner en France. Les deux patients pris en charge localement ont bénéficié de soins gratuits, rendus possibles grâce à l’équipement de pointe de l’hôpital et à la contribution du CHU de Caen qui a fourni des consommables d’une valeur d’environ dix millions.

Cette avancée représente un progrès significatif pour le système de santé sénégalais, visant à améliorer l’accessibilité à des soins spécialisés et à réduire les évacuations sanitaires. Le communiqué annonce également la volonté de renforcer les compétences des praticiens et de former davantage de neurochirurgiens à Touba et dans d’autres hôpitaux du pays pour garantir une meilleure prise en charge des patients nécessitant ce type de soins au Sénégal.

L’hôpital Cheikh Ahmadoul Khadim, ouvert depuis un peu plus d’un an, continue sa progression rapide vers la pleine opérationnalité de tous ses services. Récemment, il a entamé ses premières interventions en cardiologie et prévoit d’ouvrir son unité dédiée aux grands brûlés d’ici le premier trimestre 2024.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.