Accueil » Woyofal : Comprendre et maîtriser sa consommation d’énergie pour une facturation maîtrisée

Woyofal : Comprendre et maîtriser sa consommation d’énergie pour une facturation maîtrisée

par Sophie

Le système de facturation prépayé de Senelec, communément appelé Woyofal, est souvent l’objet de critiques de la part des usagers. Cependant, il est essentiel de revoir nos habitudes de consommation avant de blâmer ce dispositif. En effet, en adoptant des pratiques d’économie d’énergie, il est possible de réduire significativement sa consommation et d’optimiser la gestion de sa facture.

Comprendre la tarification du Woyofal

Le rôle de la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE)

D’emblée, il faut noter que ce n’est pas Senelec qui fixe les prix de l’électricité, mais plutôt la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE), un organisme indépendant. Ainsi, accuser Senelec d’augmenter ses tarifs serait injuste. D’ailleurs, la dernière augmentation du prix de l’électricité remonte à janvier 2023 et a été annoncée publiquement, écartant ainsi toute suspicion de manœuvre occulte.

Comprendre la facturation progressive

Les tranches de consommation

Le mode de facturation sur le Woyofal repose sur un système de tranches pour les clients domestiques, en fonction de leur consommation. Depuis 2008, Senelec utilise une tarification progressive, où plus la consommation est élevée, plus la facture augmente. Ainsi, les 150 premiers kWh consommés sont facturés différemment des 100 kWh suivants, et au-delà de 250 kWh, une troisième tranche est appliquée, avec 18% de TVA.

Calculer sa consommation d’énergie

Formule de calcul des kilowattheures consommés

Pour savoir combien de kilowattheures un appareil consomme, il suffit d’appliquer une formule simple : ([puissance de l’appareil en watts] / 1000) * [nombre d’heures d’utilisation par jour] * [nombre de jours d’utilisation dans le mois]).

Comprendre la gestion de la recharge sur Woyofal

Facturation mensuelle et déductions

Contrairement à la facturation classique qui s’étend sur 60 jours, le Woyofal utilise une facturation mensuelle. Lors d’un premier rechargement de 10 000 FCFA, Senelec déduit une redevance de 429 FCFA (loyer du compteur) et une taxe communale de 2,5% du montant, soit 250 FCFA dans ce cas. Ainsi, il reste 9321 FCFA pour l’achat de kilowattheures, ce qui équivaut à environ 98 kWh. Sur ce montant, 52 kWh entrent dans la première tranche de facturation.

Gestion des recharges ultérieures

Au second achat de 10 000 FCFA au cours de la même période de facturation, la redevance de 429 FCFA n’est pas déduite, mais la taxe communale l’est toujours. De plus, le client sera facturé sur la première et la deuxième tranche, selon sa consommation précédente. Les achats ultérieurs entrent dans la troisième tranche, où la TVA de 18% est également prélevée, réduisant ainsi le montant réellement alloué à l’achat de kilowattheures.

Maîtriser sa consommation d’énergie pour une facturation optimisée

Comprendre les raisons des augmentations de facture

La principale raison de l’augmentation des factures réside donc dans notre mode de consommation. Durant les périodes chaudes, où l’utilisation des équipements de froid est plus fréquente, la consommation énergétique s’accroît considérablement. Il est important de noter que les appareils de froid, tels que les climatiseurs, représentent environ 40% de la consommation d’un ménage. De plus, l’âge des équipements domestiques influe sur leur consommation.

Pratiques d’économie d’énergie pour une facturation maîtrisée

La responsabilité des consommateurs

Afin de maîtriser sa facture d’électricité sur le Woyofal, il est primordial de prendre conscience de la consommation de chaque appareil dans son foyer, du temps d’utilisation et d’adopter des comportements éco-responsables. L’efficacité énergétique, en optant pour des technologies moins gourmandes en énergie, ainsi que la sobriété énergétique, en adoptant des comportements économes, sont des approches indispensables pour optimiser sa consommation et réduire sa facture.

Plutôt que de blâmer le système de facturation Woyofal, nous devons nous tourner vers une gestion éclairée de notre consommation d’énergie. En adoptant des pratiques responsables et économes, chacun peut contribuer à réduire sa facture tout en préservant l’environnement. Une prise de conscience collective de nos habitudes de consommation pourrait ainsi ouvrir la voie vers une utilisation plus raisonnée de l’électricité au Sénégal. Grâce à une consommation maîtrisée, nous pourrons non seulement économiser sur notre facture, mais également contribuer à la durabilité du secteur énergétique et à la préservation de notre planète.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.