Accueil » Le Maire de Thiès-Est dépose une plainte contre un acteur politique : tentative de meurtre et détention illégale d’arme

Le Maire de Thiès-Est dépose une plainte contre un acteur politique : tentative de meurtre et détention illégale d’arme

par Cheikh
Mouhamadou Lamine Massaly-soleil.sn

Ce lundi 12 février 2024, Maître Ousmane Diagne, maire de Thiès-Est et auxiliaire de justice, a soumis une plainte au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Thiès à l’encontre de Mouhamadou Lamine Massaly, acteur politique résidant dans le quartier 10e (ex-Riaom).

Les charges portées contre Massaly incluent « tentative de meurtre sur de jeunes manifestants, détention illégale d’arme à feu, mise en danger de la vie d’autrui, violence et voie de fait, et trouble à l’ordre public ».

Le plaignant, affilié à la coalition Diomaye Président et participant au mouvement Aar Sunu Élection, explique que lors d’une manifestation le vendredi 9 février 2024, Massaly a menacé et tenté de tirer sur des jeunes garçons du quartier 10e, comme le montre une vidéo jointe à la plainte.

Dans cette vidéo largement diffusée, Mouhamadou Lamine Massaly, président de l’Union pour la nouvelle République (UNR) et président du Conseil d’administration de l’Office national de la formation professionnelle (ONFP), apparait en possession d’une arme à feu, en violation de l’interdiction générale du port d’armes pendant la campagne électorale, même s’il est un allié récent du Président Macky Sall.

Le maire souligne que ce n’est pas la première fois que Massaly agit ainsi. En mars 2021, il avait déjà été impliqué dans une affaire similaire où, accompagné d’une bande armée, il avait fait arrêter et torturer des jeunes, bien qu’il n’ait aucune autorité en matière de maintien de l’ordre.

Maître Diagne fait également référence à un arrêté ministériel du 30 janvier 2024 interdisant le port d’armes jusqu’au 14 avril 2024, ce qui rend la détention d’arme de Massaly illégale et doit donc être révoquée.

Il rappelle en outre que depuis mars 2021, plus de 60 jeunes Sénégalais ont été tués par balle sans que les auteurs ne soient identifiés ou poursuivis en justice, ce qui est une source d’inquiétude majeure pour lui en tant qu’élu et représentant des populations.

C’est pourquoi il dépose cette plainte contre Massaly, espérant une action judiciaire rapide et efficace pour que celui-ci soit arrêté et traduit devant les tribunaux pour répondre de ses actes.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.