Accueil » La Russie livre une lueur d’espoir alimentaire au Burkina Faso : 25 000 tonnes de blé offertes, un pas vers une coopération renforcée

La Russie livre une lueur d’espoir alimentaire au Burkina Faso : 25 000 tonnes de blé offertes, un pas vers une coopération renforcée

par Cheikh
blé Russe au Burkina Faso-soleil.sn

Le 25 janvier, le Burkina Faso a accueilli une livraison de 25 000 tonnes de blé offertes par la Russie, dans le cadre des 200 000 tonnes promises par le président Vladimir Poutine à divers pays africains, comme rapporté par un journaliste de l’AFP.

Lors du sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg en juillet 2023, Vladimir Poutine avait annoncé son intention de fournir gratuitement des céréales à six pays africains, dont le Burkina Faso. Les autres bénéficiaires de cette initiative étaient le Mali, la Centrafrique, l’Érythrée, le Zimbabwe et la Somalie.

La ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Nandy Somé Diallo, a exprimé sa gratitude lors d’une cérémonie à Ouagadougou, soulignant que cette donation de 25 000 tonnes de blé témoigne du soutien réel de la Russie envers les efforts des autorités burkinabè face à la crise humanitaire découlant de l’insécurité.

Le gouvernement burkinabè s’est également félicité de cette contribution significative dans la prise en charge des personnes déplacées internes, résultant des violences jihadistes, et des populations hôtes vulnérables. La ministre a assuré que ces 25 000 tonnes de blé seront utilisées de manière judicieuse.

Alexeï Saltykov, ambassadeur de Russie en Côte d’Ivoire accrédité au Burkina Faso, a qualifié ce don de « signal fort de la volonté du président russe d’insuffler une dynamique dans la coopération avec le Burkina Faso, l’un de nos partenaires stratégiques en Afrique ».

Karamoko Jean Marie Traoré, ministre burkinabè des Affaires étrangères, a souligné que ce geste devrait inciter à un travail urgent et nécessaire pour développer les capacités de production nationales, rompant ainsi avec la dépendance alimentaire envers l’extérieur.

La Russie, ayant rouvert son ambassade fin décembre au Burkina Faso après sa fermeture en 1992, cherche à renforcer ses liens avec ce pays sahélien dirigé par un régime militaire issu d’un coup d’État en septembre 2022. Le Burkina Faso, tout comme le Mali et le Niger, bénéficie du soutien russe dans leur lutte contre les groupes jihadistes actifs et violents, suite au désengagement français de ces régions dirigées par des régimes militaires.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Laissez un commentaire

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

Derniers articles

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.