Accueil » Le film « Chasseurs d’étoiles du Sénégal » décroche la prestigieuse médaille d’Or 2023 de l’AAAS

Le film « Chasseurs d’étoiles du Sénégal » décroche la prestigieuse médaille d’Or 2023 de l’AAAS

par Cheikh
Chasseurs d'Étoiles du Sénégal aux AAAS Awards-soleil.sn

Le film « Chasseurs d’étoiles du Sénégal » a remporté la Médaille d’or 2023 du prestigieux AAAS (Association américaine pour l’avancement de la science). Ruth Berry, la scénariste et réalisatrice du film, partage son enthousiasme quant à cette récompense qui prend une signification profonde pour toute l’équipe impliquée, particulièrement pour Maram Kairé, dont le rêve devient réalité.

Rayonnement astral : la trajectoire du film gagnant

L’Association américaine pour l’avancement de la science, connue comme la plus grande société scientifique générale au monde, est l’éditrice de la célèbre famille de revues « Science ». Depuis sa fondation en 1945, cette association a honoré des reportages de grande qualité sur la science rédigés par des journalistes professionnels à travers les AAAS Science Journalism Awards. Ces prix, reconnus internationalement comme une mesure d’excellence en journalisme scientifique, sont attribués à des individus pour leur couverture remarquable des sciences, de l’ingénierie et des mathématiques.

Le film captivant, « Chasseurs d’Étoiles au Sénégal », explore l’héritage et l’avenir de l’astronomie africaine, mettant en lumière l’évolution de cette science depuis les ruines préhistoriques jusqu’aux observateurs du ciel islamiques. L’histoire se déploie autour du vaisseau spatial Lucy de la NASA, devenant ainsi le pivot du récit, nourrissant les rêves de l’astronome visionnaire sénégalais, Maram Kaire.

Le synopsis du film souligne la mission du vaisseau spatial Lucy de la NASA, chargée de survoler une série d’astéroïdes pour approfondir notre compréhension sur la naissance du système solaire. L’équipe de vol, dirigée par Kaire en Afrique de l’Ouest, se concentre sur les « occultations stellaires » pour affiner les rencontres du vaisseau spatial. Leur objectif est de fournir un soutien essentiel à la mission de la NASA en enregistrant une occultation stellaire, pertinente ainsi le défi avec précision et détermination.

Lueur astrale : vision et impact terrestre

Cependant, pour Maram Kaire, les ambitions s’étendent bien au-delà de la mission de la NASA. Sa vision dépasse les frontières terrestres, nourrissant le désir de démocratiser l’espace. « L’espace est pour tout le monde », affirme-t-il avec conviction. Son défi le plus important reste enraciné sur Terre : établir une agence spatiale au Sénégal et démontrer à son peuple que la science peut véritablement transformer des vies.

Ruth Berry partage son enthousiasme quant à la portée du prix AAAS Kavli, soulignant son importance tant pour elle que pour l’équipe. Cependant, elle a rencontré en avant l’impact majeur que cette reconnaissance a pour Maram, qui voit aujourd’hui son rêve se concrétiser en étant nommé directeur général de la nouvelle « Agence des études spatiales » du Sénégal.

Nous vous conseillons de lire aussi :

Soleil.sn

Restez informé de l’actualité au Sénégal et à l’international sur Soleil.sn. Suivez les dernières news, analyses et opinions éclairées.

© 2023 – Soleil.sn

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. OK

error: Protection !

Adblock détecté

Veuillez nous soutenir en désactivant votre extension AdBlocker de vos navigateurs pour notre site Web.